Agenda du jardinier en avril

Publié le 29/03/2018

En avril ne te découvre pas d'un fil ! Ce dicton décrit à merveille le temps capricieux d'avril, auquel le jardinier devra s'adapter. Un coup de froid subi peut stresser les jeunes plants du potager ou les fleurs précoces : si nécessaire, on atténuera les effets des gelées tardives au moyen d'un voile ou d'une bâche. Par temps doux, les travaux de semis et de plantation ne manquent pas. Pas un jardinet ou presque où l'on n'admire pas le jaune éclatant des forsythias. Au fil du mois, amélanchiers, rhododendrons, cerisiers et groseilliers à fleurs ouvriront à leur tour leurs pétales. Tulipes, narcisses, crocus, fritillaires impériales et autres bulbes à fleurs jaillissent. Une profusion de fleurs à laquelle s'ajoute bon nombre de vivaces : primevères, ail des ours, pâquerettes et doronics. 

 

 

C'est le moment

* Semer en pleine terre carotte, aneth, radis, raifort (légume-racine), petits pois, panais… Avant le semis, préparer la terre est indispensable. Utiliser le râteau ramasse cailloux (réf. 1167) pour que la terre soit bien affinée. Ensuite, le liseron et toutes les mauvaises herbes sont à retirer, à l’aide de la binette sarcleuse ramasseuse (réf. 1425). Il ne reste alors plus qu’à semer !

* Repiquer en pots sans attendre les jeunes plants vigoureux mais trop serrés de vos cultures précoces. Pour être à l’aise pour rempoter, préparer vos boutures et semis, munissez-vous d’une pelle à terreau (réf. 1845), de terreau compressé à base de coco (réf. 1003) et d’une maxi table de rempotage (réf. 1328).

* En prévision des intempéries tenez prêts housses d'hivernage (réf 1053) et voile d'hivernage (réf 05541) pour vos planches de semis précoces.

* Par temps doux, sortir les plantes en bac à l'air libre ; rendre plus vigoureuses les espèces fragiles.

 

 

Division des Dahlias

Avril est le mois pour planter les dahlias. Si elles sont assez vigoureuses, on divisera d'abord les souches de l'année précédente (ou achetées chez l'horticulteur) en les tranchant tout simplement avec un couteau. Prendre bien garde aux "yeux" (les bourgeons) : les éclats obtenus devront porter des bourgeons bien visibles, capables de germer. Sans yeux, les fragments de souche ne valent rien : ils ne pousseront pas !

 

 

 

 

Taille du forsythia après floraison

De tous les arbustes à floraison précoce, c'est le forsythia le plus fidèle. Cette espèce des montagnes du sud-est de l'Europe offre ses lumineuses fleurs jaunes dès la fin mars si le temps est doux. Mais la floraison principale a lieu en avril. Après floraison, les forsythias ont besoin d'une taille, limitée en principe à quelques vieilles branches à la base. Cela favorise la production de nouveaux rameaux où se formeront dès l'été des bourgeons pour l'année suivante.

 

 

Planter de l'ail et de l’oignon

Il est encore temps de planter de l’ail et des oignons pour en récolter en juillet. Ils sont faciles à cultiver et ont de nombreuses vertus pour la santé. Par exemple, leur consommation ferait reculer l’arthrose, le surpoids et les rides ! Une terre non fumée et ne retenant pas l'eau est favorable. Sinon, vous pouvez les planter en butte de 10-12 cm. Les caïeux (ou gousses) sont plantés pointes vers le haut, à espacer tous les 15 cm environ et à recouvrir d'1 cm de terre. Par la suite, le terrain doit être nettoyé régulièrement jusqu'à ce que les fanes se dessèchent en juillet, ce sera là, le signe de la récolte ! Le cultivateur double griffe réglable (réf. 2091) vous sera utile pour travailler la terre par-dessus les plantations, avec un gain de temps.

 

 

 

Entretenir la pelouse avant l’été

Au début du printemps, la terre ne contient pas suffisamment d’éléments nutritifs pour combler les besoins des herbes. La pelouse a besoin d’être fertilisée pour avoir une croissance normale et développer ses racines. Pour cela, vous pouvez utiliser de l’engrais gazon naturel (réf. 1556) pour apporter des éléments nutritifs à l’herbe de votre terrain.

 

 

Papillons ravageurs

Afin de récolter de beaux fruits et légumes, non véreux, il faut les protéger des chenilles qui deviennent mouches ou papillons dévorant à toute allure les feuilles ou les fruits des plantes cultivées. Pour les empêcher, il existe l’utilisation des phéromones, une solution écologique, à pratiquer dans les cultures potagères et fruitières. Les pièges à phéromones sont nombreux selon les variétés : Carpocapse de la pomme, poire, coing et noix (réf. 1552)Mineuse de la tomate, aubergine et poivron (réf. 1560)Mouche de la cerise (réf. 1514)Mouche de la prune et mirabelle (réf. 1551)Pyrale du buis (réf. 1561). Ils s’installent dès le mois d’avril afin d’être posés avant le début du vol du papillon ou de la mouche adulte. 

 

Produits associés