Comment se débarrasser efficacement de la pyrale du buis ?

Publié le 21/03/2019

La pyrale du buis est une espèce de lépidoptères de la famille des Crambidae. Cet insecte vorace se nourrit des feuilles de buis ce qui engendre un affaiblissement précipité de l’arbuste. Elle commence ses ravages dès le mois de Mars et ce jusqu’au mois de novembre. Elle peut même faire son apparition dès le mois de Février dans certains coins bien orientés.

 

Tout savoir sur la pyrale du buis, cet insecte vorace !

 

QU'EST CE QUE LA PYRALE DU BUIS ET D'OÙ VIENT-ELLE?


De son vrai nom Cydalina perspectalis, la pyrale du buis est un papillon nocturne originaire d’Asie orientale.
Installée depuis 2007 en Europe, la pyrale du buis est un papillon colonisateur et à prolifération rapide se nourrissant de buis.

Les femelles pondent en moyenne entre 200 et 300 œufs par ponte, qui éclosent sous 48h. La pyrale du buis mue 4 fois dans sa vie et devient de plus en plus grosse et affamée.
Au 1er stade les chenilles mesurent 3 mm et sont à peine visible. Elles se nourrissent de la cuticule sous la feuille du buis.
Au 2ème stade elles commencent à ronger le dessus et le dessous des feuilles. C’est alors que l’on peut observer de multiples fils, tissés par les chenilles qui leurs permettent de se protéger et de circuler parmi les branches.






Ensuite, au 3ème stade les pyrales du buis sont capables de manger entièrement les feuilles.
Puis arrive le 4ème stade où les chenilles dévorent toute la verdure puis quand elles ne trouvent plus rien elles s’en prennent à l’écorce.
Elles atteignent alors leur taille maximale, 4 cm, au bout d’un mois de vie et se métamorphosent par la suite en chrysalide. Les papillons finissent par éclorent au bout de 3 semaines.

La pyrale du buis se reproduit tout le long de l’année et ne disparaît pas pendant l’hiver. Effectivement, même si le rythme diminue, les chenilles les plus jeunes (stade 1 et 2) se créent un cocon afin de survivre aux températures hivernales pour finalement reprendre ce qu’elles avaient commencé courant Mars Avril.

La pyrale du buis est similaire à la piéride du chou. Les chenilles adultes sont de couleur blanc argenté, bordé de noir et mesurent entre 3 et 4 cm.

 






 

PRÉVENIR L'ARRIVÉE DE LA PYRALE DU BUIS


Il est toujours laborieux de détecter l’infestation de la pyrale du buis. En effet, comme vous avez pu le lire précédemment, les petites chenilles se cachent au cœur du buis et se réfugient sous les feuilles.
Si vous commencez à apercevoir des chenilles sur les feuilles situées à l’extérieur cela signifie que la pyrale du buis est déjà bien installée et les ravages sont alors bien avancés.

Avant même que vos buis soit attaqués par la pyrale, nous vous conseillons d’utiliser un piège à phéromones (Réf. 1561 : Piège à phéromone contre la pyrale du buis).

Celui-ci va permettre d’attirer la pyrale et autres insectes nuisibles sur une plaque engluée, qui dure entre 4 et 6 semaines. Elle est alors capturée avant fécondation. En les plaçant à proximité des buis à partir du mois d’Avril, vous serez informé que des pyrales commencent à coloniser vos buis.

En capturant les papillons mâles vous pourrez tout d'abord savoir quand les papillons de la pyrale du buis sont de retour sur vos arbustes et ainsi minimiser les pontes en empêchant la reproduction.
Pour utiliser le piège à phéromones il vous suffit de déposer la capsule de phéromone sur le fond du piège, sans trop la toucher afin de préserver son odeur. Puis, suspendez le piège près de la zone à protéger. Un piège à phéromone couvre environ 5 à 10 m².
Pensez à bien vérifier chaque semaine les nouvelles captures et à enlever les insectes pris au piège. Une fois que vous savez que vos arbustes sont infectés et que vous limitez leur reproduction grâce au piège, vosu pouvez traiter en curatif gràce à l'insecticide biologique.

COMMENT LUTTER CONTRE LA PYRALE DU BUIS UNE FOIS QU'ELLE EST INSTALLÉE ?


Le meilleur traitement naturel contre la pyrale du buis est le Bacillus thuringiensis. C’est une bactérie qui va être déposée sur les feuilles qui vont par la suite être mangées par les chenilles. Une fois les feuilles ingérées par la pyrale du buis, la bactérie s’attaque au système digestif de la chenille, l’empêchant alors de manger. En quelques jours la chenille est donc tuée.

 

 

 

COMMENT UTILISER LE TRAITEMENT À BASE DE BACILLUS THURINGIENSIS ?


Le traitement à base de Bacillus thuringiensis s’utilise de Mars à Octobre. Il vous suffit de doser la quantité nécessaire de produit et de le diluer avec un peu d’eau. Ensuite vaporisez le produit partout sur le buis, en mouillant bien les deux côtés des feuilles et le centre de l’arbuste. Les chenilles devraient disparaitre sous 2 à 5 jours. N’hésitez pas à réitérer l’opération 8 jours après les premières pulvérisations afin d’éliminer toutes les chenilles sans exception.
Il est conseillé d’utiliser ce traitement en fin de journée ou lorsque que le ciel est couvert car cette bactérie est sensible aux UV.

Une fois que les chenilles ont disparu, il est important d’utiliser ou de conserver un piège à phéromone. En effet, les papillons de la pyrale du buis peuvent revenir et pondre des œufs sur vos buis.

QUE FAIRE UNE FOIS S'ÊTRE DÉBARRASSÉ DE CETTE CRÉATURE AFFAMÉE ?


Une fois la pyrale du buis éliminée, vous pouvez laver vos buis au jet d’eau afin de les débarrasser des fils laissés par les chenilles ainsi que les feuilles séchées.
Ensuite, placez un peu de compost au pied de vos buis afin de les nourrir et de les rebooster pour leur permettre de repartir rapidement.
C’est également l’occasion de tailler vos buis pour les aider à redémarrer dans de bonnes conditions.

La pyrale est très envahissante et même avec toutes ces précautions, elle risque de revenir. Pensez donc à bien surveiller vos buis et à utiliser des pièges à phéromones en préventif. 

 


En résumé : Vous combatterez efficacement la pyrale du buis en associant plusieurs méthodes de lutte :

* la détection et le bloquage de leur propagation gràce au piège à phéromone.
* l'éradictaion grâce à l'insecticide spéciale pyrale du buis.

Comme toute bataille, il faudra ensuite rester vigilant car la bestiole est tenace et ne s'avoue pas facilement vaincue. Pensez à informer vos voisins que vous avez essuyé une attaque de la pyrale, pour qu'ils prennent également leur précaution et qu'en retour, ils vous alertent s'ils constatent le début d'une invasion. Plus l'attaque est prise tôt, plus efficace sera la riposte.

Produits associés