Tour du monde floral - Les plantes médicinales

Publié le 05/10/2018

 JOUR 3 - La molène

Décembre s’installe petit à petit et les premiers rhumes arrivent… La molène sera votre parfait allié en ces périodes de froid hivernal.

De la famille des scrophulariaceae, cette plante bisannuelle également appelée bouillon blanc, est originaire de la méditerranée. Nous la trouvons aussi en Europe et à l’Est de l’Amérique du Nord.

Au début de l’été elle pousse au ras du sol sous formes de rosaces de feuilles duveteuses et charnues. Puis, au cours de l’automne sa tige va alors se dresser et se revêtir de fleurs jaunes. Elle peut atteindre jusqu’à 2 mètres de haut.

C’est une plante idéale pour soigner les muqueuses et le système respiratoire.
En effet, elle contient des principes actifs émollients et des acides gras libres.

Notes aux fumeurs, le bouillon-blanc est utilisé pour dégager et régénérer les alvéoles pulmonaires.
Elle est également adoucissante et anti-inflammatoire. On l’utilise donc en prévention contre les bronchites, les rhumes et la toux.

La molène est aussi connue pour soigner les otites en appliquant une huile infusée autour des oreilles. Les canaux auditifs vont alors décongestionner et l’inflammation va diminuer.

Ce n’est pas tout… On peut utiliser la racine pour augmenter la rétention d’urine et tonifier le sphincter de la vessie.
Les effets anti-inflammatoires des feuilles vont quant à elles aider à soulager les sensations de brûlures et de sécheresse au niveau des muqueuses urinaires. Elles sont aussi bénéfiques pour calmer les maux de gorge et les maux de ventre.

En Inde et en Grèce la molène est considérée comme une plante de protection contre la magie et les esprits malins qui éloigne aussi les bêtes sauvages et chasse les cauchemars.

Quelques recettes…

* En infusion : Mélanger 1 cuillère à soupe de feuilles dans 1/4 L d’eau bouillante. Laisser infuser 10 minutes puis bien filtrer. Il est conseillé de boire 2 à 4 tasses par jour.

* Huile infusée : Laisser les fleurs de molène macérer dans de l’huile végétal. Appliquer deux à trois fois par jour, pendant quelques semaines suivant les besoins.

Attention tout de même,il est déconseillé de consommer la molène en même temps que des médicaments fluidifiant le sang ou avant une opération médicale telle qu’une extraction dentaire.

JOUR 2 - L’althaea Officinalis

Ce mois-ci nous parlons de l’Althaea OFFICINALIS, plus connue sous le nom de Guimauve ou mauve officinale, plante vivace de la famille des Malvacées et originaire d’Europe et d’Asie occidentale. 
En France nous la trouvons plutôt dans l’ouest atlantique, généralement en bordure des cours d’eau et en zones maritimes.
Elle peut atteindre jusqu’à 1m20 de hauteur et se développe en racine épaisse avec plusieurs tiges rigides. Ses fleurs sont roses ou blanches et ses feuilles sont duveteuses.

Les fleurs et les racines de la guimauve contiennent des mucilagesqui gonflent au contact de l’eau, et prennent une texture visqueuse, similaire à de la gélatine.
Ses mucilages renferment son action thérapeutique, la feuille en contient à peu près 30% et la racine 40%. 
Les fleurs apparaissent de Juillet à Septembre. Mais l’automne est idéal pour récolter les tiges mortes et profiter de ses bienfaits médicinaux.

La guimauve était d’abord utilisée par les Egyptiens pour calmer la toux. En la mélangeant à du miel elle était à la fois utilisée comme médicament et comme bonbon.
Ses propriétés contre la toux seraient comparables à celles obtenues avec la codéine.

La guimauve permet aussi de soigner les inflammations et irritations de la peau tels que l’eczéma, le psoriasis ou les furoncles mais aussi les aphtes. Elle adoucit les peaux irritées et atténue les couperoses.

Vous pouvez également vous en servir pour soigner l’asthme, les maux d’estomac et les troubles intestinaux. Elle est utile aussi en cas d’ulcères, l’extrait de fleur de guimauve diminue l’inflammation aigue ou chronique et possède des propriétés antiulcéreuses.

Pour l’utiliser de la meilleure manière il est recommandé de faire macérer les racines de la guimauve, épluchées et séchées, dans de l’eau froide.

Bonus : Un sirop anti-toux à faire soi-même :

*     Faire une décoction des racines de guimauve en faisant bouillir 20g de racines dans 500mL d’eau pendant 10 minutes, puis filtrer.

*     Mélanger la décoction à 1kg de sucre et faire cuire le tout 10 minutes environ jusqu’à l’obtention d’un liquide sirupeux.

*     Laisser refroidir et mettre en bouteille.

*     Boire 2 à 3 cuillères par jour.

JOUR 1 - Nigella Damascena 

En ce mois d’Octobre l’équipe Jardin et Saisons a décidé de reprendre notre Tour du monde floral afin de continuer à vous faire partager nos jolies trouvailles. Nous avons donc choisi ce mois-ci de vous faire découvrir la Nigella Damascena, plante annuelle de la famille des Renonculacées.

Cette plante vous dit quelque chose ? C’est normal, vous pouvez la trouver dans le Sud de la France, principalement dans les champs ou en bord de route.

Elle s’étend sur tout le bassin méditerranéen, de Juin à Septembre principalement, et existe sous plusieurs couleurs : blanc, rose, violet et bleu qui reste sa couleur la plus commune.

Elle séduit notamment par ses feuilles alternes aux segments très fins, sous la forme de lanières filiformes. Sa bractée est finement dentelée et sertie sur une sorte de collerette où un gros fruit globuleux et décoratif vient se nicher.

Cette plante ne manque pas de ressources, vous pouvez la trouver sous forme d’huile végétale (de nigelle cultivée, Nigella sativa) utilisée depuis des siècles. Un flacon a même été retrouvé dans la tombe de Toutankhamon. Aujourd’hui elle est l’allié des peaux sensibles qu’elle adoucit et régénère. 

Attention tout de même, ses graines seraient toxiques.
Il existe une vingtaine d’espèces de Nigelle notamment la Nigelle sativa qui donne le cumin noir, la Nigella arvensis qui pousse dans les champs et la Nigella hispanica, un peu plus dressée que la Nigelle de Damas.