Comment monter un bac de permaculture en bois naturel ?

Publié le 16/11/2020

Si vous avez lu notre fiche conseil Tout savoir sur la permaculture, vous connaissez les avantages de ce mode de jardinage éco-responsable, durable et auto-suffisant. Pour se lancer en permaculture, vous pouvez tout d’abord vous procurer le livre Le guide de la permaculture au jardin pour une abondance naturelle (éditions Terre vivante, réf. 1781). Ce manuel vous apportera détails et connaissances sur ce mode de vie et tout ce qui gravite autour.

Jardin et Saisons, vous livre ici ses conseils pour réussir à monter et créer un bac adapté pour la permaculture. 

Un bac en bois douglas non traité


Pour délimiter les cultures et réussir les plantations, optez pour ce bac de permaculture. Fabriqué en France, il est fabriqué à partir d'un bois douglas non traité.

L’un des grands principes de la permaculture est de n’utiliser aucun insecticide, traitement, engrais ou désherbant. En choisissant ce bac, vous savez qu’aucune substance chimique ne se repandra dans votre terre.

De plus, ce bois est garanti PEFC, une certification forestière qui atteste du respect des fonctions environnementales, sociétales et économiques de la forêt.

Le « made in France » s’inscrit aussi dans la démarche de réduction d’impact sur la nature comme le souhaite la permaculture.

Trouver un endroit adapté 

Avant de se lancer dans le montage du bac, il faut trouver l’endroit idéal. Si vous souhaitez réorganiser votre jardin pour faire de la permaculture, vous pouvez vous inspirer des schémas qui se trouvent dans le livre Le guide de la permaculture au jardin. Quelques points stratégiques sont à connaître, comme par exemple : mettre le potager très proche de la maison pour pouvoir venir surveiller les plantations régulièrement. La permaculture se base sur un principe de zonage : plus les zones s’éloignent de la maison, moins elles nécessitent d’entretien.

Un amateur en permaculture pourra très bien commencer avec un seul bac et construire son jardin petit à petit.

 Monter le kit de permaculture 

L’objectif de la permaculture est de bien préparer et organiser son sol pour ne plus avoir besoin de revenir le désherber ou l’arroser. Le travail de préparation de l’espace à planter est l’étape la plus importante. Une fois la butte construite et les graines plantées, le jardinier laisse faire la nature.

La permaculture est souvent associée au principe de buttes. Cette manière de planter présente de nombreux avantages car elle permet de :

* optimiser l’espace car on plante sur la butte mais aussi sur ses pentes

* créer un sol très fertile grâce aux bûches enterrées qui se transformeront en humus, couche supérieure du sol souple et aéré qui retient l’eau.

* échapper à l’humidité et aux inondations

* réduire le mal de dos du jardinier qui n’a plus besoin de se baisser jusqu’au sol

Pour réaliser des buttes, le bac de permaculture vous sera d’une grande utilité. Il est composé d’un bac en bois douglas non traité à monter soi-même.

Pour monter le bac de permaculture, munissez-vous d’une visseuse ou d’un tournevis. Il suffit de le placer là où vous souhaitez commencer vos cultures. Creusez un trou de la taille du kit et d’environ 30 centimètres de profondeur. Il sera nécessaire par la suite pour enterrer les bûches. Placer les longues planches comme sur la photo ci-contre.

Commençons le remplissage stratégique du bac

Première couche : l’idée est de recycler des bouts de bois en décomposition ou des branches tombées pour alimenter le fond sur bac. Des bûches comme celles-ci permettent d’emprisonner l’eau et de la redistribuer quand la terre sera sèche. Aussi, pendant sa décomposition ce bois libèrera de la chaleur qui réchauffera les racines. Un système naturel qui évite d’arroser trop souvent et de devoir prendre soin de vos plantes pendant l’hiver.

Après avoir disposé vos bûches, recouvrez-les de terre et tassez bien. Il est très important de ne pas négliger l’étape de la compression. Si jamais les couches ne sont pas assez tassées, l’air s’infiltrera en trop grande quantité dans votre sol et assèchera les racines.

Une fois que la terre recouvre la majorité du bois, vous pourrez refermer le kit de permaculture. Vissez les deux petites planches sur les extrémités de manière à refermer le bac.

Ensuite, arrosez votre bac en bois abondement. Les bûches en décomposition vont imbiber l’eau et la rendront progressivement.

Deuxième couche : la deuxième couche est constituée de 3 différentes éléments qui serviront à nourrir vos plantations.

Commencez par une couche de feuilles mortes, puis une couche de broyat et terminez avec une couche de brindilles. Privilégiez des éléments de votre jardin. Pour réaliser le broyat, vous pouvez investir dans le broyeur de végétaux électrique Einhell (Réf. 2528).  

Recouvrez-les ensuite d’une bonne couche de terre. Tassez et aplanissez le sol avec la binette sarcleuse ramasseuse de jardin (Réf. 1425).

Arrosez à nouveau généreusement. Puis, ajoutez une dernière couche de terre. Cette couche devra être épaisse pour permettre aux racines de grandir correctement.

Après avoir réalisé toutes ces étapes, vous pouvez recouvrir votre bac de briquettes de paillage coco compressé (Réf. 09881). Ce paillage naturel et 100% biodégradable aidera votre terre à garder sa chaleur. Dans la nature sauvage, les feuilles mortes tombent de arbres et servent de paillage aux petites plantations et à l’herbe qui passent l’hiver sous ce tapis isolant. L’idée est de reproduire au maximum les astuces naturelles.

Une fois que vous avez terminé toutes ces étapes, vous pouvez planter vos graines ou plants en faisant des trous dans le paillage et dans la terre.

Puis, laissez faire la nature. 

N'hésitez pas à nous envoyer vos retours sur les réseaux sociaux (Facebook, Instagram et Pinterest) de @jardinetsaisons !

Produits associés