Comment bien préparer son sol au jardin potager ?

Publié le 17/03/2019

La période hivernale est idéale pour bien préparer le sol de votre jardin potager. Votre réussite printanière dépendra beaucoup de votre activité hivernale ! Mais comment faire pour bien préparer son sol aux futures plantations ?
Un sol idéal est un sol meuble, bien drainé et riche en éléments indispensables à la croissance des légumes.

 

 Quelles sont les différentes étapes ?

 

L'ARCHITECTURE DE VOTRE JARDIN
repenser la disposition

 

Tout d’abord commencez par penser à l’architecture de votre jardin potager. Tout bon jardinier vous conseillera de bien assurer la rotation des cultures, entre autres pour les pommes de terre et les tomates. Un sol bien reposé vous fournira un excellent rendement alors que si vous plantez les mêmes variétés, le sol va s'appauvrir d'une année sur l'autre. Évitez à la suite des pommes de terre primeures les cultures de la même famille, les légumes racines (carotte, navet, radis) et les Solanacées (tomate, aubergine).Votre système d'arrosage sera peut-être aussi à repenser.
Etes-vous satisfait de l'organisation de votre potager ? Si ce n’est pas le cas, l’hiver est le moment parfait pour réfléchir à une nouvelle disposition et revoir vos déplacements. Le chemin potager en bois (réf. 2353) rendra votre jardin plus agréable et toujours accessible.
Une fois votre jardin potager repensé, vous devez organiser vos cultures afin de savoir quoi faire à quel moment, à quel endroit, en semis ou en plants, et quand viendra le bon moment.

 

 








 

 





UN SOL SEC,
pour une meilleure aération
 

Avant de commencer à préparer la terre il est nécessaire que toute l’eau se soit évaporée pour ne pas compacter la terre et destructurer le sol. Pour en être sûr, voici deux tests simples à effectuer :
* Marcher sur votre sol. S'il est marqué par votre semelle alors le sol n’est pas suffisamment sec.
* Vous pouvez aussi enfoncer un bâton dans la terre. Pour être sûr que le sol a évaporé assez d’eau, le bâton devrait ressortir sans traces de terre.

Durant l’hiver votre jardin potager est confronté aux conditions météorologiques et notamment au gel, à la pluie, la neige, et au froid. Cela peut amener à des modifications du sol.
Si vous avez pensé à déposer du paillis naturel au courant de l’automne pour le nourrir, il sera temps de l’enlever durant le mois de Mars afin d’aérer le sol et lui permettre de sécher.

 

 

 

 

PLACE ENSUITE AU GRAND MÉNAGE 

 

Viens le moment de nettoyer votre jardin et de le débarrasser des végétations indésirables.
Nous vous conseillons tout de même de laisser sur les contours du potager certaines plantes utiles à la fertilisation des cultures, notamment les orties, les pissenlits, les coquelicots, les trèfles ou même la consoude. Certaines plantes existent aussi sous forme de purin tels que le purin d’orties. Un jardin fleuri est signe de bonnes pratiques de jardinage biologique. 

 



 

 

 

AÉRER LE SOL
pour mieux accueillir les plantations

 

Il faut ensuite aérer le sol en remuant la terre uniquement lorsque le sol est suffisamment sec pour ne pas le déstructurer.
Afin d'aérer et de décompacter la terre purement et simplement, on utilise une fourche à bêcher écologique (réf. 1962) en remuant d’avant en arrière sans soulever ni retourner la terre. Cela permettra d’aérer en profondeur sans perturber l’écosystème souterrain. Le décompactage se fait sur 20 cm de profondeur environ.
Si votre sol est lourd, dense et argileux, c’est le moment d’introduire du sable afin d’améliorer son pouvoir drainant.

 

 

NOURRIR LE SOL 

 

Quand vient la fin de l’hiver, les températures augmentent et le sol se réchauffe à nouveau permettant alors aux micro-organismes du sol de se réveiller eux aussi. C’est le moment idéal pour répandre une couche épaisse de compost mature sur les planches qui recouvriront les légumes exigeants tels que les tomates ou les cucurbitacées. Le compost occupera les vers durant les deux mois qui suivent et votre sol sera alors en parfait état pour accueillir vos plantations.
Courant Mars ou Avril vous pouvez introduire des engrais verts dans la couche supérieure du sol afin de garantir la bonne santé de vos légumes et une meilleure résistance aux maladies et aux attaques d'insectes.

Finissez par râtisser pour enlever les pierres ou résidus végétaux et aplanir la surface qui sera prête d’ici un mois.

 



Bon jardinage à tous !

Produits associés