Les pièges à phéromones, une méthode de lutte biologique efficace

Publié le 05/05/2017

Quel gâchis de voir ses fruits et légumes abîmés par des insectes nuisibles ! Les larves créent des galeries et des trous sur les feuilles, tiges et à l’intérieur des fruits. Essayez la lutte biologique par les pièges à phéromones sexuelles.

Qu’est-ce que les phéromones sexuelles ?
 

Les phéromones sexuelles sont des molécules sécrétées par les insectes femelles pour attirer les mâles.
Elles permettent la rencontre et assurent la reproduction entre les individus d’une même espèce. 

Zoom sur la confusion sexuelle : 

La confusion sexuelle est la méthode des professionnels, utilisée dans les vergers et grandes cultures, contre le carpocapse (ver).
Elle consiste à disposer des diffuseurs de phéromone dans les arbres au tout début du printemps, date à laquelle volent les papillons. 
Le principe est simple et efficace : si les papillons mâles ne trouvent pas les femelles, il n’y a pas d’accouplement ! Mission réussie !
Dans les vergers de pommiers, poiriers et cognassiers, les femelles de carpocapse émettent leurs phéromones pour attirer le mâle.

Pour lutter contre la reproduction, des diffuseurs contenant un liquide phéromonal, copie de la phéromone naturelle femelle, émettent ce mélange dans l’atmosphère du verger.  
Fixés sur les branches, les diffuseurs rendent le verger rapidement saturé de phéromone. 
Le papillon mâle est désorienté : il ne trouve plus la trace phéromonale laissée par le papillon femelle et ne peut donc s’accoupler.
Le cycle du ravageur est ainsi rompu avant l’apparition des vers !

Le principe des pièges à phéromones :

Le piège des insectes se présente sous la forme d’une «maisonnette».
Il se compose d’une plaque engluée et d’une capsule qui contient les phéromones femelles de synthèse. Ces phéromones sexuelles attirent les mâles dans les pièges, dans lesquels ils restent collés sur le papier englué.
Les papillons ravageurs sont alors capturés avant fécondation.
Vous récolterez de beaux fruits et légumes, non véreux, grâce à cette méthode de lutte biologique saine, naturelle et efficace.


Quelles utilisations ?
 
Les pièges à phéromones s’installent dès le mois d’avril.
Ils doivent être posés avant le début du vol du papillon ou de la mouche adultes.
Pour lutter contre les ravageurs des fruitiers, le piège à phéromone s’accroche dans l’arbre, à hauteur des yeux.
Pour lutter contre les ravageurs des légumes, le piège se place au-dessus du feuillage et au centre des rangs cultivés.


Il existe des pièges à phéromones sexuelles contre les ravageurs de nombreux fruits et légumes :

Carpocapse de la pomme, poire, coing et noix (réf. 1552)
Mineuse de la tomate, aubergine et poivron (réf. 1560)
* Mineuse du marronnier
* Mouche de la carotte
Mouche de la cerise (réf. 1514)
Mouche de la prune et mirabelle (réf. 1551)
* Noctuelle du chou
Pyrale du buis (réf. 1561)
* Sésie du groseillier et cassissier
* Teigne du poireau
* Tordeuse du pois
* Tordeuse orientale de la pêche

Produits associés